Habitat

Le plus écologique ?

Quel est l'habitat offrant la plus faible empreinte écologique?

Dans les revues consacrées à l'habitat écologique, il est rarement fait allusion au mode d'habitation le plus économe : l'appartement! A tous point de vue, l'appartement en immeuble est absolument imbattable : 30% de matériaux en moins, toiture et gouttière inutiles, isolation entre appartements minimale, volumes très raisonnables faciles à chauffer, possibilité de matériel partagé (tondeuse, lave-linge...). Pourra t-on encore consacrer des milliers d'hectares chaque année aux lotissements pour satisfaire la demande individuelle? Probablement que non ! D'ailleurs il est de plus en plus question dans le monde de l'écologie "d'habitat groupé". Après les barres et les tours d'immeubles à "haute valeur concentrée", voici les nouveaux petits collectifs pour demain. 2 maisons vétustes côte à côte pourraient être démolies et être remplacées par un petit immeuble à 2 ou 3 niveaux seulement pour 4 familles.

L'idéal ?

A quoi ressemblera l'immeuble de demain ?.

L'idéal en terme d'empreinte écologique : de petits immeubles "habitat groupé" conçus en matériaux sains (ex: briques) avec une orientation optimale, toiture solaire, récupérateur d'eau de pluie, toilettes sèches, buanderie commune, salle de réunion commune, composteurs et jardins familiaux... Une conception plus poussée pourrait aboutir à l'immeuble passif : le chauffage serait alors pratiquement inutile.

Maisons individuelles ?

Quelques critères et bonnes idées pour diminuer notre "empreinte écologique?

Mieux vaut rénover que de construire du neuf (moins de matériaux, moins de terre agricole).
Attention à la taille de votre maison : il n'est pas rare de voir encore des grandes maisons individuelles pour loger seulement 2 personnes.
Pour du neuf : privilégier la brique plutôt que le parpaing en ciment (isolation nettement supérieure, matériau naturel).
Choisir des portes et fenêtres en bois : l'aluminium et le PVC nécessitent nettement plus d'énergie "grise" pour leur élaboration.
Investir de façon importante dans l'isolation. Se renseigner sur les maisons passives ne nécessitant pratiquement pas de chauffage.
Réfléchir avant d'investir dans de la haute technologie comme les pompes à chaleur qui fonctionnent à l'électricité.
S'inspirer des projets existants "habitat groupé"...
Coller sa maison à celle du voisin permet d'améliorer de façon sensible leur isolation.
Même si des toilettes conventionnelles vous semblent incontournables, prévoyez une alternative dans un petit coin pour des toilettes sèches avec une trappe d'évacuation du contenant.
Prévoir une récupération de l'eau de pluie pour vos toilettes et le lave-linge.
A éviter : bois étrangers, peintures conventionnelles, panneaux ou meubles en aggloméré (chambres, séjour, cuisine), ventilation-extractions électriques...

Le saviez-vous ?
Un département français disparaît tous les 10 ans sous les lotissements et autres nouvelles routes. Pour combien de temps encore ?